SOUBEN Ernest Joseph

 

Officier de 2ème classe des équipages de la flotte Ernest Joseph Souben.

Souben Ernest JosephNé le 20 janvier 1876 à Brest, le jeune Ernest Joseph Souben entre à l’Ecole des mousses le 6 janvier 1891.

Après un an de formation, spécialisé timonier, il embarque successivement, jusqu’en 1901, sur neuf bâtiments de surface. Promu quartier maître de 2éme classe en octobre 1899, il est désigné pour la base de sous-marins de Cherbourg, qu’il rallie au mois d’avril 1901.

Il est promu au grade de second maître le 1er juillet 1902.

Le 20 juillet, il rallie Brest. Il sert sur deux bâtiments de surface avant de rejoindre à Cherbourg le contre-torpilleur Rapière.

Le 19 mars 1904 il reçoit un Témoignage officiel de satisfaction du Ministre.

Le 19 septembre 1906 il épouse Marie-Joséphine Prigent dont il aura deux enfants.

De retour à Brest il est affecté successivement sur six bâtiments de surface. Embarqué sur le  cuirassé Amiral Aube, il reçoit la médaille du Maroc, en récompense de sa bonne conduite lors des troubles provoqués par la présence française au Maroc.

Après une affectation à Cherbourg d’avril 1908 au 1er janvier 1909, il rejoint l’Atelier Central de la Flotte à TOULON, puis embarque sur le transport-hôpital Tourville à bord duquel il est promu Premier Maître.

Affecté à Lorient au mois de mai 1913, il est promu Officier de 2ème classe des Equipages de la Flotte en 1914.

Le 11 août 1914 il intègre le 2éme bataillon de fusiliers marins. La guerre 1914-1918 vient d’éclater et Ernest Joseph Souben part pour le front. Il est incorporé dans la 1ére Brigade de fusiliers marins créée le 22 août 1914 et placée sous le commandement du contre-amiral Ronarc’h. Avec sa brigade il participe à la bataille de « Dixmude » (15 octobre-15 novembre 1914)

Ernest Joseph Souben tombe sous le feu de l’ennemi le 17 décembre 1914 sur le champ de bataille de Zuydschoote, atteint d’une balle en plein front. Il avait 37 ans.

Inhumé alors dans le petit cimetière sur la route de « Reningle » à Zuydschoote, il repose aujourd’hui à Brest, dans le caveau familial du cimetière de Recouvrance.


Décorations et citation : Chevalier de la Légion d’Honneur ; Croix de Guerre 14-18 avec Palmes ; Médaille de l’Yser ; Médaille du Maroc ; Citation à l’Ordre de l’Armée.

La promotion 2014-2015 de l'Ecole des mousses porte son nom.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.