LITTOUX Eugène (Pupille 1939 - Mousse 1941)

Né en 1925, Engène LITTOUX entre en 1939, à l'âge de 14 ans, à L'Ecole des pupilles, à La Villeneuve (Brest).

En 1941, l'école est tranférée à Saint-Mandrier. En octobre, il intégre l'Ecole des mousses, à bord de l'Océan, amarré sur coffre devant Saint-Mandrier.

En 1942, après le sabordage de la Flotte et alors qu'il se trouve à Châteaulin pour une permission de longue durée, commence son parcours de Résistant. Recruté par un ami, il particpe dans un premier temps à la recherche du renseignement.

Arrêté en 1944, il est relâché peu après. Il rejoint alors la compganie De Gaulle du bataillon Stalingrad. Blessé lors d'une opération contre les Allemands au Menez-Hom, il continue néammoins à partiper aux opérations de libération de la presqu'île de Crozon.

Fin 1944, il rejoint le Jean-Bart à Casablanca, puis embarque, en juillet 1945 sur le Somali à bord duquel il participera aux combats du Pacifique contre le Japon. Après la capitulation du Japon, il se retrouve engagé en Indochine, contre le Viet-Minh.

Revenu en métropole en mai 1946, il quitte la Marine en 1949.

Il s'engage alors dans le bénévolat, qu'il n'a ensuite jamais quitté. Il est, entre autres, président d'honneur de la ANACR (Association Nationale des Anciens Combattants et Amis de la Résistance) du Finistère.

En récompense pour son implication dans le bénévolat, mais surtout pour ses actions dans la Résistance et dans les conflits auquels il a participé, il a été nommé Chevalier de la Légion d'Honneur et s'est vu remettre cette décoration le 8 août 2016 par le Génaral Le Bot à l'occasion de la commémoration de la libération de Quimper (*)

 Remise LH Littoux

 

 

(*) Cette courte biographie est inspirée du discours que le Général Le Bot a prononcé à l'occasion de cette remise de décoration.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.